Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 18:28

Décidément, comme disent les snobs que nous ne sommes pas, ces "WE Bluegrass chez l’Habitant" deviennent un "must" pour toutes celles et tous ceux qui s’enfilent en perfusion et en permanence la sacrée mountain music.

Passe encore que toute la France ait été représentée, ce qui relève déjà de l’exploit (bravo les Foggy Buzz et ce n’est que le début des félicitations) mais virer carrément à l’international en recevant nombre de cousins de l’over the channel, çà , chapeau bas.

Que dire de plus, sans tomber dans un enchaînement de superlatifs qui n’auront d’autre effet que de faire rougir nos hôtes, et surtout nos hôtesses ,qui se sont mis en quatre pour que nous puissions assouvir nos passions bluegraisseuses dans un environnement dépourvu de tous soucis extérieurs : que ce soit sur le plan musical , gastronomique ou environnemental ,tout a contribué à faire de ces quelques jours un avant-goût de paradis (il ne manquait que les 7000 vierges). 

Quand on parle de rencontre musicale je dois dire qu’il faudrait aussitôt ajouter ET rencontre des terroirs français : chacun ayant apporté  – ou même confectionné  - une spécialité de sa région. Tout cela fut bon pour nos doigts nos têtes et nos estomacs et propre à nous confectionner moult souvenirs que nous partagerons avec nos petits n’enfants.

Vous aurez compris que les absents ont grandement loupé quelque chose…

Question bluegrass (il faut bien en parler un peu quand même) les allumés restèrent fort tard (ou tôt) dans la nuit ce qui prouve bien qu’on ne risque pas d’overdose avec cette addiction. D’ailleurs à ces heures indues nous avons rencontré une sorte de Diogène qui  ,comme cet illustre philosophe, cherchait un homme pourvu d’une cigarette pour lui montrer le chemin de son  gîte. Ca n’a pas beaucoup  perturbé certain de ma connaissance qui -au dire de ses voisins de chambrée -  sciait une stère de bon bois pendant ce temps.

La grange ,cette année (et malgré un temps bien plus clément) fut d’accueil un peu plus frais et l’on se rabattit dans les salles du rez- de  – chaussée ce qui permit de croiser le fer en petits groupes , de changer de partenaires (attention il ne s’agit pas d’échangisme) et mêmes d’instruments : les plus capés initiant les plus curieux. On garda les jams pour la journée ,sur le parvis du gîte et sous un soleil chaleureux. Je suis toujours étonné de constater comment si nombreux , nous arrivons à jouer en même temps sans s’époumoner et  taper comme des brutes. C’est là aussi un des plaisirs de ces rencontres : le respect de chacun et surtout l’intégration de tous.

Je ne voudrais pas conclure sans une pensée pour les gens du restaurant qui nous ont accueillis le samedi soir : ce fut parfait .

Il faut encore et toujours remercier nos Fuggy Buzz et leurs compagnes pour tous ces moments de bonheur. Une pensée pour tous ceux qui n’ont pu être là , en particulier au président de « Bluegrass en Gascogne », Danny ,à qui je veux dédier cette modeste contribution au fonctionnement de notre association.

Peut-être nous reverrons-nous à Vichy cet automne, ou chez Georges cet hiver, s’il  accepte encore nous recevoir chez lui en Aveyron ,ou encore au printemps prochain , chez moi ,dans les Pyrénées Orientales , si ça veut bien le faire.

Bluegracieusement vôtre

Jean-Marie de Perpi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bluegrass en Gascogne
commenter cet article

commentaires